Exposition à la Cinémathèque québécoise

Du 11 février au 11 avril 2021, j’expose le résultat de ma résidence à la Cinémathèque québécoise, qui s’est déroulée pendant une année, entre 2018 et 2019.
Presse:
Catherine Ocelot et le cinéma de l’inconscient Le Devoir, mars 2021
Réfléchir avec le spectateur La Presse, mars 2021
Catherine Ocelot à la Cinémathèque, Tout un matin, mars 2021
Une année à la Cinémathèque, vue par Marc-André Lussier, Culture Club, mars 2021

Photos: Guy L’Heureux

Catherine Ocelot, Une année à la Cinémathèque
Catherine Ocelot, Une année à la Cinémathèque
Catherine Ocelot, Une année à la Cinémathèque
Catherine Ocelot, Une année à la Cinémathèque
Catherine Ocelot, Une année à la Cinémathèque
Catherine Ocelot, Une année à la Cinémathèque
Catherine Ocelot, une année à la Cinémathèque

Résidence à la Cinémathèque: Une histoire de vent

Quelques images d’une histoire en trois temps que j’ai réalisée à la suite de la projection du film Une histoire de vent, de Joris Ivens.
Pour toute l’histoire, c’est sur Insagram:
Une histoire de vent, partie 1
Une histoire de vent, partie 2
Une histoire de vent, partie 3

Résidence à la Cinémathèque – A sister’s song

Première image d’une histoire réalisée à la suite de la projection du film A sister’s song, de Danae Elon, et d’une discussion avec une spectatrice.

Pour voir l’histoire en entier, c’est sur Instagram.

Thelma et Louise – Résidence à la cinémathèque 13

Image tirée d’une histoire réalisée  dans le cadre de ma résidence à la Cinémathèque québécoise, à la suite de la projection du film Thelma et Louise.
Cliquez ici pour l’histoire complète. 

histoire pour Thelma et Louise, extrait

Causerie

Le 27 octobre prochain, j’ai le plaisir de participer à une causerie en compagnie d’autrice Martine Delvaux et de la danseuse et chorégraphe Louise Lecavalier. Le thème, en lien avec ma résidence à la Cinémathèque, porte sur l’influence des oeuvres d’art sur notre processus créatif. Ça se passe à la chic librairie l’Euguélionne, à partir de 16h. Au plaisir de vous y voir.

Détails ici

Résidence à la Cinémathèque – 11

Extrait d’une bande dessinée réalisée dans le cadre de ma résidence, à la suite de la projection de L’amour à la plage, un film qui raconte les histoires d’amour de personnes âgées qui passent leurs hivers en Floride. Pour voir l’histoire au complet c’est par ici. 

Résidence à la Cinémathèque – 10

Dans le cadre de ma résidence à la Cinémathèque, j’ai réalisé une petite bande dessinée à la suite de la projection du film Un sourd dans la ville, réalisé par Mireille Dansereau. Cliquez sur l’image pour accéder à l’histoire.

Un sourd dans la ville

Résidence Cinémathèque québécoise – 2

Deuxième semaine de résidence à la Cinémathèque québécoise:

Jouer avec l'hypocondrie, Catherine Ocelot

« Jouer avec l’hypocondrie. »

J’ai dessiné cette image à la suite de la projection du Septième sceau de Bergman, et d’une discussion avec un spectateur qui en disait entre autres ceci: « C’est un film de rencontres impossibles ».

Par ici pour suivre la résidence sur Instagram
ou
Cliquez ici pour en savoir plus sur ma résidence et pour participer

 

Résidence Cinémathèque québécoise – 1

Première semaine de résidence à la Cinémathèque québécoise:

Un risque, Catherine Ocelot

«Un risque»
J’ai réalisé cette photo à la suite de la projection du film Claire l’hiver (Sophie Bédard Marcotte), et d’une discussion avec une spectatrice.

Pour en savoir plus sur ma résidence à la Cinémathèque québécoise et pour participer, c’est par ici. 

 

La Cinémathèque québécoise

Quel est l’impact des films sur nous, sur nos vies? Comment les ressentons-nous? Comment le cinéma nous nourrit-il, nous transforme-t-il? En quoi, et pourquoi notre interprétation des films diffèrent-elles?

Dès le mois d’avril, j’aurai l’immense plaisir de débuter une résidence d’artiste à La Cinémathèque québécoise afin d’examiner ces questions. J’y déménagerai mon atelier pour y travailler et aller à la rencontre des cinéphiles. À chaque semaine, à la suite de projections que j’aurai sélectionnées, j’aurai une discussion avec un membre du public, pour ensuite créer une image inspirée par le film, et cette rencontre. Au terme de la résidence, une exposition sera montée à la Cinémathèque. Si vous êtes intéressé.es à participer, vous pouvez cliquer ici.

Je compte mettre en ligne plusieurs images de ma résidence au fur et à mesure sur mon compte instagram.

À suivre!

la cinematheque quebecoise